« Retour en arrière

Tag : Birmanie

Sacré de Birmanie

À mi-chemin entre le Persan et le Siamois, ce chat est calme, équilibré, ni passif ni exubérant. Il est sociable avec ses congénères et les chiens. Joueur, c’est un agréable compagnon pour les enfants. Mais il aime aussi la paix et la tranquillité. Doux, affectueux (et plus particulièrement les mâles), souvent un peu possessif, il ne supporte pas l’indifférence et encore moins la solitude.

Persan

Les chats à poils longs étaient inconnus en Europe jusqu’aux environs du milieu du XVIe siècle. Les premiers ancêtres du Persan ont été importés de Perse (l’Iran actuel) vers l’Italie, au XVIIe siècle, par Pietro della Valle. Plus tard, Nicolas Fabri de Peiresec, conseiller au Parlement d’Aix-en-Provence, ramena en France des chats de Turquie (type Angora).

Burmese

Entre le XIVe et le XVIIe siècle, des manuscrits provenant d’Ayuthia, l’ancienne capitale du Siam, représentent des chats rappelant le Burmese actuel. Au XVIe siècle, des chats bruns, semblables au Burmese, appelés  »Rajahs », vivent dans des temples bouddhiques de l’ex-Birmanie. En 1930, un médecin militaire, J.C. Thompson, ramena de Birmanie à San Francisco une chatte nommée Wong Mau. C’était probablement une métisse Siamoise-Burmese, ce qu’on appelle aujourd’hui une Tonkinoise.

Facebook Twitter More...