« Retour en arrière
 

Bichon maltais

Comment passer de combatant à un ange.

Son nom ne signifie pas qu’il est originaire de l’île de Malte, car l’adjectif « maltais » provient du vocable sémitique « màlat » qui veut dire refuge ou port. Cette racine sémitique se retrouve justement aussi dans celui de l’île de Malte. Les ancêtres de ces petits chiens vivaient dans les ports ou les villes maritimes de la Méditerranée Centrale, où ils combattaient les souris et les rats qui pullulaient dans les magasins portuaires et dans les cales des bateaux.


Nom d’origine : Maltese

Autres noms : Maltais, White angel

Pays d’origine : Italie

Type : Braccoid

Longévité : 17 ans

Poids du mâle : 3-9 livres

Poids da la femelle : 3-9 livres

Saviez-vous ?

Un petit chien présent depuis la plus haute Antiquité : dans sa nomenclature des chiens existants à l’époque, Aristote (384-322 avant J.C.) fait place à une race de petits chiens auxquels il attribue le nom de « canes melitenses ». Ce chien était connu dans la Rome antique, où il était le compagnon préféré des matrones. Il a également été chanté par Strabon, poète latin du 1er siècle. Des représentations du Bichon Maltais par de nombreux peintres de la Renaissance montrent ce petit chien dans les salons de l’époque aux côtés de belles dames du temps.

Vif, affectueux, très docile et très intelligent, le Bichon Maltais est un chien d’agrément de petit format au tronc allongé. Couvert d’un poil très long et blanc, il est très élégant et se remarque par son port de tête fier et distingué.

Tête :

Le crâne est de longueur légèrement supérieure à celle du museau et la largeur au niveau des zygomatiques est égale à sa longueur.

Corps :

Ligne du dessus rectiligne jusqu’à l’attache de la queue, garrot légèrement sorti de la ligne du dos, croupe est très large et longue et le thorax ample descend plus bas que le niveau des coudes.

Robe :

Dense, luisant, brillant, tombant lourdement et de texture soyeuse, il est très long sur tout le corps et reste droit sur toute sa longueur sans traces d’ondulations ou de boucles.

Oreilles :

De forme presque triangulaire, leur largeur représente environ 1/3 de leur longueur, elles sont tombantes et en contact avec les parois latérales du crâne.

Queue :

Elle forme une seule grande courbe, dont la pointe retombe entre les hanches en touchant la croupe.

Poils :

Blanc pur mais on admet une teinte ivoire pâle.





« Retour en arrière
Facebook Twitter More...